Quand le matérialisme s'en mêle…

La désobéissance civile encouragée à Kiev

Posted in Uncategorized by sylvainguillemette on 21 janvier 2014

Kiev Coktail MolotovÀ Kiev, depuis déjà plusieurs semaines, les prolétaires sont dans la rue et combattent les forces de l’ordre. Les médias occidentaux passent en boucle, appuyés de nos politiciens, des messages de soutien à ces forcenés.

N’est-il pas étrange que ces débordements lointains soient encouragés par le sénateur John McCain ou même, le ministre John Baird alors que dans leur pays respectif, ces débordements mériteraient la correction du siècle, une correction que les mêmes médias cités ci-haut sauraient nous faire percevoir comme bien méritée?

Il n’y a là aucune anomalie. Les États bourgeois se sont toujours affrontés et en ces jours de guerre où la Syrie, sujette en partie aux bourgeoisies russes, fait subir les revers aux divers terroristes et mercenaires qui jonchent les rangs de l’ASL organisée par l’OTAN (regroupement d’autres bourgeoisies compétitrices), celle-ci désire se venger outre ce théâtre de combat perdu honteusement. D’ailleurs, Moscou accuse déjà l’alliée de l’OTAN, l’Arabie Saoudite, d’être derrière les attentats meurtriers de Volgograd, pour ces mêmes raisons.

Bref, ce qui serait mal ici, devient bon là-bas. Un peu comme ce terrorisme en Syrie, qu’on peut déceler non pas aux travers des lentilles des médias de connivence, mais via celles du régime ou de ses supporteurs, ou même, de quiconque serait neutre et marxiste dans ses observations. Ce que soutient l’OTAN en Syrie, ce n’est rien de moins que son orchestration, que son propre Coup d’État à peine déguisé contre un vassal d’un ennemi non pas de classe, mais de même classe, qui lui fait compétition sur les marchés internationaux.

Ne soyez pas dupes prolétaires, vos confrères et consœurs de Kiev sont manipulés et ne se battent en rien pour leurs intérêts de classe. Ils font valoir celles des bourgeoisies de l’Europe, faisant valoir elles, celles d’une communauté de cette classe minoritaire et parasitaire outre les océans. Ils n’y gagneront rien qui vaille et se prendront la répression de l’État bourgeois dans les dents.

N’empêche, il est pénible d’imaginer et de constater un seul instant que nos chers dirigeants occidentaux, condamnant tantôt le terrorisme à tel ou tel endroit, puissent le soutenir en Syrie, en Libye, en Iran et tantôt, en Chine et en Russie. Ils bafouent ces mêmes lois qu’ils vous imposent, au nom du droit et de la liberté d’expression dit-on, sauf pour Dieudonné…

Alors peut-être que la solution est dans la lutte armée après tout, comme à Kiev. Mais si cette lutte armée doit avoir lieu, ce ne sera pas sans organisation, sans programme révolutionnaire qui vaille que les prolétaires y laissent leur peau, comme à Kiev. Certes la lutte sera armée, quand la bourgeoisie ne la tolèrera plus.

Mais il n’est pas vrai que nous irons lancer des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre de Montréal, de Québec ou d’Ottawa, simplement parce que Vladimir Putin, Sergei Lavrov ou je ne sais quel autre suppôt de la bourgeoisie russe ou chinoise nous y encouragera. Cette lutte doit avoir lieu pour nos intérêts, et non les leurs.

Les prolétaires de Kiev se sont fait avoir. Mais retenez ceci. Nos dirigeants encouragent la lutte armée dans ces contrées lointaines, où leurs employeurs bourgeois n’ont pas pied, mais ici, ils condamnent une simple manifestation dont le parcours n’aura pas été partagé aux forces de l’ordre.

La cohérence n’est certainement pas capitaliste, ni ici, ni ailleurs.

Il est important de comprendre que ces troubles en Ukraine sont organisés, entre autre par un parti nazi, le SS Galicie, dont les médias occidentaux ne parlent évidemment pas. Étrangement, l’antisémitisme de ces derniers ne dérange pas autant que celui supposé de Dieudonné et les États-Unis d’Amérique sont les principaux banquiers de ces néonazis.

http://www.mondialisation.ca/ukraine-les-milices-de-svoboda-mobilisees-pour-lemeute/5365690

Abolissons le patronat

Posted in Uncategorized by sylvainguillemette on 2 février 2011

Musée du PatronatLe Conseil du Patronat, ce porte-voix pour la minorité parasitaire bourgeoise, s’est prononcé sur la loi anti-briseur de grève. Il favoriserait, quel hasard, son abolition…

Mais j’ai une bien meilleure idée encore! Nous devrions abolir le Conseil des Larves, qui ne sert de toute façon que des trous de cul ayant eux-mêmes amplement les moyens de se défendre, contrairement aux travailleurs, qui pour seulement contrer le vampirisme des parasites bourgeois, doivent s’unir via des syndicats, ce qui leur donne un semblant de rapport de force qui, nous le voyons bien, n’équivaut qu’au droit de japper.

Monsieur Dorval, président du Conseil des Paresseux, argue que la minorité parasitaire bourgeoise n’investira pas d’avantage, dans un endroit où les règles pour définir les limites de l’exploitation, donneront quelconque contrepoids aux travailleurs salariés, aux prolétaires. Mais qui s’en étonne au juste? Si ce n’est que lui qui, après avoir rencontré des détaillants et des commerçants, en vient à cette conclusion, cachant elle-même un totalitarisme des plus flagrants, mais passé sous silence par nos chers médias de masse, plutôt conciliants eux-mêmes au diktat du patronat. Lequel?

Celui de la concentration de la richesse au sein de ceux que défendent monsieur Dorval et son Conseil désuet de la Pourriture, qui lui, ne tient pas compte de ce fait obstiné, qu’est la concentration de la richesse au sein de la minorité parasitaire bourgeoise –dans une économie capitaliste-, détenant les moyens de production. En cela, ceux que défendent monsieur Dorval et son Conseil des Parasites, deviennent inévitablement les seuls potentiels acteurs des investissements, au Québec comme ailleurs où ce régime capitaliste est appliqué, euh…, imposé.

Bref, le Conseil des Potentats que préside monsieur Dorval s’obstine à remettre, constats après constats, des totalitarismes qui se refusent de reconnaître que la richesse n’est pas partagée, et en ce sens, il ferme les yeux sur le fait que les lois économiques du capitalisme sont vétustes, voire déconnectées de la réalité.

Et puisque j’ai de si bonnes idées, pourquoi s’arrêter là?!? Puisque le capitalisme ne fonctionne pas, qu’il impose des dogmes relatifs à des lois économiques qui ne répartissent pas la richesse, tout en en faisant fi, pourquoi ne pas abolir le capitalisme, ce salariat qui engraisse, ceux qui engraissent monsieur Dorval, qui est incapable de gagner sa vie dignement, en faisant sa juste part, comme les travailleurs qu’il opprime de ses verbes?

Le Conseil des Trous de cul ne peut finalement que représenter ces justes personnages, en balançant ici et là, la merde qu’ils extirpent de leurs tripes, pendant que les travailleurs vident les leurs à faire vivre ces trous de cul.

Débarrassons-nous des Trous de cul, en nous débarrassant du salariat et de la sorte, nous nous débarrasserons des merdes qu’ils évacuent.

Éric Duhaime est-il un agent de la CIA? La question se pose!

Posted in Uncategorized by sylvainguillemette on 1 décembre 2010

Éric Duhaime, cofondateur du Réseau liberté Québec (RLQ), accusait récemment Amir Khadir d’avoir un agenda caché. Un agenda islamiste… Il enjoignait madame David de faire attention à son acolyte. Mais aujourd’hui, je vous demande à mon tour, Éric Duhaime a-t-il lui-même un agenda caché? N’a-t-il pas lui-même, des comptes à rendre aux travailleurs mécontents du régime libéral, qu’il tente de berner avec ses promesses d’un moindre État, lui qui travaille à la conciliation des intérêts de la bourgeoisie tout en prônant le démantèlement des forces laborieuses syndicales unies?

Mais d’abord, présentons le personnage.

En tout premier lieu, Éric Duhaime va se chercher un baccalauréat en science politique et une maîtrise en administration publique. On pourrait ici croire que c’est ce n’est que vertus et qu’il a de bonnes intentions.

Mais rapidement, monsieur le populiste prend du galon et se rend responsable de conseiller différents chefs de partis politiques, dont Stockwell Day, Mario Dumont et étonnamment, Gilles Duceppe, jadis marxiste. Qui aurait cru que monsieur Duceppe puisse avoir besoin de conseils d’un apologiste de Pinochet?

Il travaille ensuite pour l’Institut Économique de Montréal, un tentacule néo-libéral financé, entre autre, par les frères Koch.

Il écrira également ses torchons idéologiques dans des couches pleines dédiées pour ce, les Journaux de Québec de monsieur Péladeau, qui reprendront à leur tour, toutes les thèses libertariennes -sans offrir les antithèses- de ceux qui se clament de la lucidité.

Il ira ensuite se donner de la crédibilité, aux yeux des vautours qu’il sert, en auxiliant, en tant que directeur pour une ONG en Irak, le National Democratic Institute (NDI), faisant elle-même partie de la fameuse National Endowment for Democracy (la NED), créée pour cause et créée surtout, pour coordonner les Coups d’État de la maison blanche, et ses dictatures de par le monde. La NED a fait le tour des pays d’Amérique latine dans le dernier siècle, et elle y a mis en place des écoles de torture bien à elle. D’ailleurs, étonnamment, suite au passage de monsieur Duhaime en Irak, occupée alors par des troupes impérialistes états-uniennes, britanniques et autres, le gouvernement fantoche irakien interdira les travailleurs de l’électricité de s’associer sous des bannières syndicales, ce qui crée une grave violation du droit des travailleurs de se syndiquer, de s’unir, comme le font pourtant les bourgeois autour d’oracles tel que le RLQ au Québec. Mais cela va de pair avec les principes étonnamment contradictoires de monsieur Duhaime, et son apologie par exemple, du régime d’Augusto Pinochet au Chili quant à ses prétentions de «sauver la démocratie en Irak». De toute façon, on ne peut pas sauver la démocratie en travaillant pour la CIA, l’entité terroriste la mieux financée du monde… Et d’autre part, on peut préciser que cela va également de pair avec les principes si chers de monsieur Duhaime, qui ne cesse d’apologiser le régime du défunt Augusto Pinochet, mis en place, lui aussi, par la CIA, le 11 septembre 1973.

Alors refaisons le poids des deux personnages.

Éric Duhaime qui accuse Amir Khadir d’avoir un agenda islamiste, alors qu’Amir est athée, et que sa famille ait du fuir le régime islamiste de Téhéran, suite à la révolution islamique… Ou, Éric Duhaime lui-même, qui participe aux côtés d’outils pour ce, au Coup d’État en Irak, et à la mise en place d’un régime où les travailleurs seront tous dociles au diktat des patrons, et où surtout, ils n’auront plus le droit d’unir leurs forces pour défendre leurs intérêts communs, de classe, comme le font pourtant les bourgeois au Québec, sous les bannières de différents groupuscules, comme le RLQ.

Par ailleurs, précisons que l’Irak, suite à l’invasion des amis impérialistes de monsieur Duhaime, qui y feront des tas de crimes de guerre et d’atrocités contre les civils, donc en parfaite cohérence avec les principes de monsieur Duhaime dont l’apologie du régime de Pinochet est connue de toutes et tous au Québec, a privatisé ses ressources pétrolières et gazières, au grand plaisir et profit des Empires pétroliers et gaziers des «pays occupants», qui comme par hasard –il est partout ce hasard!-, sont également les financiers de la carrière de monsieur Duhaime! Bref, il était tout à fait normal que monsieur Duhaime aille traire ses vaches à lait!

Donc finalement, on ne peut pas dire qu’Amir Khadir ait un agenda caché, rien ne le prouve, et rien ne nous laisse le penser. Mais on peut dire que monsieur Duhaime sert les pétrolières, lesquelles ont financé d’ailleurs, son groupe d’extrême droite économique et morale, le RLQ. On peut également dire qu’il a participé à l’occupation de l’Irak, aux côtés des criminels états-uniens et britanniques, et des pétrolières, qu’il a largement servi. On peut aussi déceler une part de jeu politique en Irak de sa part, puisqu’il est évident qu’il y a manipulé les opinions pour faire interdire les syndicats des travailleurs de l’électricité. On peut donc dire qu’il a œuvré pour le compte du patronat irakien, ou étranger, en Irak, et que bref, lui qui nous demande le démantèlement des syndicats au Québec et partout dans le monde, a concilié pour sa part, le patronat autour d’une cause commune, d’une cause de classe!

Éric Duhaime aurait-il un agenda putchiste caché? Mieux encore! Lui qui joue le jeu des faucons états-uniens en Irak, pour le compte du paravent putchiste «NED», et qui sert donc la cause israélienne, n’aurait-il pas un agenda sioniste? La question se pose également!

Une chose est certaine du moins, il a un agenda «anti-travailleur salarié», pro-patronat, anti-syndicat et un agenda putchiste au passage! Et chose certaine aussi, nous n’aurons pas à mettre madame Marcotte en garde des «agendas connus» d’Éric Duhaime, car de toute façon les mêmes intérêts!