Quand le matérialisme s'en mêle…

François Legault prend le pouvoir avant même de le revendiquer…

Posted in Uncategorized by sylvainguillemette on 21 février 2011

Chères Québécoises, chers Québécois, je vous remercie pour cette confiance déterminante et pour avoir, conséquemment, élu notre parti le PDRAS, le «Parti Dilapidateur de vos Richesses et de vos Acquis Sociaux» avant même que nous nous présentions sous cette bannière à quelconque élection, et maintenant que vous m’avez élu, il est temps de vous rendre justice en mettant en vigueur les promesses de notre formation politique. Je vous rendrai donc en ce sens, aux côtés de nos amis du Réseau Libârté d’Exploiter son Prochain du Québec», le RLepQ, compte de nos avancées au cours de ce prochain mandat, au fur et à mesure que nous vous délivrerons vos dus bien mérités et dignes d’une aliénation sans pareil. Nous remercions également la bourgeoisie minoritaire pour leur soutien financier, sans lequel, évidemment, vous n’auriez jamais entendu parler de nous.

D’abord, la dilapidation de vos ressources et de vos acquis sociaux sera assurée par un minime État qui n’aura que faire des injustices sociales qui en découleront. En mettant à jour les dogmes du capitalisme dans notre société québécoise, nous serons ainsi prêts pour accueillir les pires escrocs de la planète, mais également, nous serons positionnés pour vous dépouiller de vos richesses naturelles, ainsi que des richesses que vous créerez désormais d’un labeur maximalement exploité.

Il ne sera donc plus question des «normes du travail», celles-ci reflétant une désuète exactitude du mérite de la minorité bourgeoise, que je servirai de mon mieux, et du peu qu’entreprennent les travailleurs qui squattent finalement, les moyens de production des méritants premièrement cités. Les caprices de ces premiers étant sans fin, vous comprendrez que pour leur bien, je vous ferai du tort, comme promis. Donc par la bande, il ne sera plus question non plus, de soigner les travailleurs maladroits qui ne sauront prévenir un accident de travail, je déclare donc dès aujourd’hui, terminé le temps de la «Commission sur la Santé et la Sécurité des Travailleurs» (CSST), qui sera dissoute ce matin prochain, dès minuit. Le salaire minimum, comme le refus d’accomplir un travail dangereux et/ou de boire entre les pauses seront abolis, puisqu’ils ne servent en rien l’intérêt du ô capital. D’ailleurs, les pauses, pareillement, seront abolies. Elles diminuent la potentialité de la productivité québécoise, si lente derrière les performances récentes du Ghana, du Timor Oriental et du Cambodge, qui ont récemment, en parfaite harmonie avec le capital, rétabli l’esclavage.

Comprenez-moi bien chers habitants du Québec, cette terre québécoise n’a pas l’étoffe pour devenir un pays, tant qu’elle ne se pliera pas totalement au diktat de la minorité bourgeoise et tant que le prolétariat et les salariés en général ne se plieront pas également aux caprices de ceux et celles qui les nourrissent. Certaines restrictions additionnelles, s’imposent donc en plus des conditions de travail améliorées –pour nos amis les employeurs- que nous vous proposons.

Ainsi, certes, je ne servirai pas vos intérêts, mais bel et bien ceux de vos exploitants les employeurs et des assureurs privés qui, pour leur part, se verront enfin offerts la santé du peuple, que ce dernier quémande vainement dépourvus de mérite pour la cause. La santé, ça se gagne, et vous devrez la gagner. De la sorte, nous privatiserons dès janvier prochain, les organes des nouveaux nés qui, pour leur part, devront s’acquitter du mérite de les posséder au fil de leur vie, avant 29 ans. Dès lors les 29 premières années du fœtus dépassées, il sera permis aux plus offrants d’acheter les organes, s’ils en méritent la fraicheur, par leurs moyens financiers, bien entendu. Il y aura donc compensation au donneur, ce qu’il en méritera selon ses efforts en fait.

Bien que nous ayons désormais des difficultés à respirer l’oxygène mis à mal par les comploteurs socialistes, il sera lui aussi, comme le fut partiellement l’eau sous les Libéraux de Jean Charest, privatisé. Les parents, de la naissance aux 5 ans, devront fournir l’oxygène à leur rejeton. À partir de 5 ans, l’enfant devra commencer à mériter son air. De sorte que ce cheminement conditionnera dès l’enfance, le prolétariat à l’asservissement le plus total au diktat du ô capital.

Avec notre formation politique des plus lucides, la dette sera payée en un temps record. Bien que celle-ci ne soit payée par aucun autre État de ce monde, nous, les lucides, la paierons quand même, capitalisme oblige. Et bien que mes amis Facal et d’autres aient laissé tomber la conception de ce fameux manifeste qui précédait la formation de notre parti politique, nous les savons opportunistes, et les invitons donc à joindre notre formation gagnante dès aujourd’hui.

Avec le «Parti Dilapidateur de vos Richesses et de vos Acquis Sociaux», c’est nous qui gagnons, et vous qui écopez! Vive la bourgeoisie, vive le capitalisme et sauvons les meubles avant que vous ne vous éveillez pauvres tarés!

François Lego et son équipe de champions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :